Granny mania !

Le blog des fans de carrés au crochet, objets en crochet afghan, etc ...

samedi 11 février 2012

Des nouvelles de l'Aiguille en Fête

Comme quelques-unes d’entre vous,
j’avais prévu d’aller à l’Aiguille en Fête.

Habitant à deux stations de métro de la grande Halle de La Villette,
j’avais acheté un pass illimité afin de répartir mes visites
sur plusieurs demi-journées.

Pour être certaine d’être repérée par des GM durant le Salon,
j’avais concocté au dernier moment, la nuit qui précédait le Salon, ce badge :

MonBadge

Impression de ma signature sur du bristol, collé sur un grand bouton,
enserré dans une nasse (un granny rond qui se referme sur lui-même)
crochetée dans un reste de Delight, nasse décorée
de froufrous et de glinglins tournicotant au crochet,
et d’un bouton chat qui rappelle bien mon pseudo.

Je l’ai portée durant toute ma présence au Salon,
sans trop de touches malheureusement,
ce qui semble normal vu la foule qui se pressait dans les allées.

Ne travaillant plus, j’ai choisi d’y répartir mes incursions
sur le jeudi, consacré à la partie mercantile, et le vendredi, aux expos.

Ce jeudi, donc, beaucoup de monde partout,
pour entrer, dans les allées, dans les escaliers, ça fourmille.
Je vous en donne une petite idée

Ambiance

Les stands étaient nombreux et magnifiques,
mais j’avais plus ou moins préparé ma visite et mes regards
se sont d’abord posés sur des stands comme cette caverne d’Alibaba

CaverneAliBaba01

ou cette autre

CaverneAliBaba02

où couleurs et matières accrochent le regard et se font tentatrices.
J’ai pris d’autres photos, mais comme vous le savez, je suis très éclectique,
or l’Aiguille en Fête, c’est loin d’être la Fête du Crochet,
il m’est donc impossible de tout vous montrer.

Cependant, ce jeudi après-midi, j’avais un rendez-vous important.
Sur le stand des éditions LTA, Barjolaine, oui, oui, NOTRE Barjolaine,
dédicaçait son livre "Crochet, Premières leçons".

SignatureBarjolaine
J’admire beaucoup sa créativité, la perfection de ses réalisations,
sa générosité et sa faculté à transmettre ses connaissances.

Deux exemples frappants : la réalisation de ce livre
et un petit cours improvisé qui a eu lieu devant moi sur le stand.

CoursCrochetBarjolaine01

Barjolaine explique et montre comment faire à son élève

CoursCrochetBarjolaine02

puis surveille attentivement les premiers points de crochet de celle-ci.
Et voilà ! Encore une jeune femme conquise par le crochet !

Cette journée a été épuisante pour moi,
j’ai vidé mon porte-monnaie, peu garni en prévision, 
et fais quelques petits chèques en essayant de me montrer raisonnable.
Ainsi je n’ai pas acheté l’écharpe de Sophie Digard que je convoitais,
mais j’ai acquis quelques beaux boutons,
enrichi ma collection de Madasilk et, petite folie,
acheté la valisette de laines Aurifil de Facile Cécile, complétée,
à un stand voisin, de quelques couleurs qui me semblaient manquer.

Et le vendredi, non, je vous raconterais ça une autre fois.
Donc à très bientôt et Bizatous

CatSignature

Edit du lendemain

~ ~ ~ ~ 

Où avais-je la tête en écrivant ce poste ?
J'ai complètement oublié de vous dire que lors de mon passage sur le stand de Facile Cécile,
j'ai non seulement emporté sa valisette Aurifil Lana,
mais également son livre "Granny Folies à crocheter" qu'elle m'a dédicacé.
Mais je vous parlerais de ces deux livres dans un autre billet.
A bientôt  =^..^=

 


dimanche 1 mai 2011

Cavatine et BalCat à Nantes !

Cavatine, qui habite près d'Angers et qui avait, autant que moi,
envie d'aller rôder au Salon "Pour l'amour du Fil" de Nantes,
m'avait gentiment proposée, il y a de ça deux mois,
de m'héberger et de l'y accompagner,
sous le prétexte fallacieux qu'arpenter un salon seule ne lui disait rien
et que je lui rendrais service en y allant avec elle.
Nous nous sommes mises d'accord et,
pour éviter les longues files d'attente, les entrées ont été 
achetées à l'avance pour trois car sa fille aînée nous accompagnerait.
 
Donc, mercredi dernier, départ pour la Grande Aventure.
Je file Gare Montparnasse avec mon petit bagage
et mes cadeaux pour Cavatine, dont le sac relooké pour elle,
et je m'installe dans le train pour Angers où elle devait venir me chercher.
Je lis, je sudokute, je crochète et, peu avant l'heure d'arrivée à Angers,
le train s'arrête à Sablé pour au moins deux heures.
La cause : incident de voyageur en gare d'Angers.
Pas grave !
Cavatine roule jusqu'à Sablé pour venir m'y cueillir
(une heure de voiture, une paille !).
 
Et là, c'est le coup de foudre !
Car ça existe le coup de foudre en amitié.
Imaginez deux pipelettes, aimant les mêmes choses, curieuses de tout,
se rencontrant et partageant cet instant privilégié,
la première rencontre.
Ces moments, entre inconnues ou presque, durant lesquels on raconte
avec naturel ce qu'on a vécu, qui on est, ce qui nous a fait,
se produisent rarement et ont un côté magique.
J'ai été accueillie avec chaleur et simplicité, comme un membre de la famille.
Mr Cavatine, charmant, a même raté un match de foot à la télé
pour rester avec nous et participer à notre conversation.
 
Le lendemain matin, après quelques papottes, de rigueur entre GM,
nous filons rejoindre fille aînée qui prend le volant
et nous conduit dare dare à Nantes.
Et là, c'est l'émerveillement, une explosion de couleurs.
Beaucoup de monde, certes, mais un espace plus grand et surtout plus aéré
qu'au salon l'Aiguille en fête de Paris.
 
"Pour l'amour du fil", orienté Folk Art, quilts anciens et récents,
art de la récup, broderie au ruban, perlée, Crewelwork,
tapisserie au petit point classique ou fantaisiste,
laine feutrée, tricot, couture et haute couture, needlepunch, hookrugs,
à l'exception des créations de Sophie Digart exposées par Selvedge
ne met malheureusement pas le crochet à l'honneur.
On y voit donc, outre des stands de vente, beaucoup de patchwork,
ce qui est normal puisqu'il est organisé par Quiltmania.
Nous l'avons sillonné en long, en large et en travers pour ne rien rater.
Les expos de patchwork étaient splendides,
en particulier les patchworks japonais beaux à tomber,
des oeuvres magnifiques de Yoko Saito et de Shizuko Kuroha.
 
Je le dis bien haut, j'ai été raisonnable et n'ai acheté que peu de choses,
deux livres et quelques menues bricoles, sans rapport avec les grannys.
Cavatine et fille aînée, pour leur part,
ont fait un marché plus conséquent puisque,
parmi leurs multiples talents, la couture figure en bonne place,
mais Cavatine vous en parlera.
 
De retour sur Angers, nous avons pris un thé tardif chez fille deuxième
qui s'était occupée de sa nièce de 8 mois pour la journée.
Puis nous avons raccompagné fille aîné et petite fille première chez elles.
Nous sommes rentrées très tard et, comme la veille,
nous avons parlé, parlé avant d'aller nous coucher, épuisées.
 
Et le vendredi, il m'a bien fallu repartir. 
Cavatine m'a conduit à la gare d'Angers y prendre le train
qui m'a ramené vers Mr BalCat qui se morfondait en m'attendant.
Ca nous faisait tout drôle de nous quitter après ces moments intenses
que nous venions de partager, nous avions encore tant de choses à nous dire.
Et vous savez quoi ?
Nous étions tellement occupées à parler, échanger, montrer, regarder,
que ni l'une ni l'autre n'a pensé à immortaliser ces moments.
Pas de photos de nous deux.
 
Cavatine m'a accueillie avec une telle chaleur que je me suis sentie
comme chez moi dans sa maison et dans sa famille.
C'est quelque chose de rare et de très agréable et je l'en remercie.
C'est vraiment extraordinaire comme Grannymania,
lieu d'échanges virtuels entre fans d'une même activité,
permet de faire des rencontres merveilleuses dans la vie réelle.
 Lorsqu'un jour je me suis inscrite sur Grannymania,
je n'imaginais pas que je rencontrerais autant de personnes
sympathiques, chaleureuses, généreuses.
 
Bizatous
CatSignature

Posté par BalCat à 13:10 - 23-Les rencontres des Granny Maniacs - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 26 avril 2011

A mon tour de ...

Non, je plaisante,
je n'ai pas pu participer au Défi Jardinage.

A mon grand regret, d'ailleurs,
car je trouve ces défis sympathiques et bien amusants.

Mais là, je suis un peu beaucoup surbookée,
comme tous les retraités qui offre leur temps aux autres.

Bon, en fait, je viens lever le voile 
sur mon encours du 13 avril que je viens de terminer.

Au tout début, il y avait un sac en toile bleu,
bien doublé, acheté sur un salon.

Ce sac, qui me plaisait pourtant,
se morfondait avec d'autres au fond d'un tiroir.

Quand d'un seul coup, j'ai eu envie
de crocheter une couverture de sac.
Et le voilà sorti de son exil pour être relooké, customisé.

Pas besoin de coudre une doublure, le sac est là.

Au Comptoir, lorsque j'ai acheté ma mérinos pour le Japon,
j'ai trouvé ce nouveau fil de Rowan, Panama,
mélange 55% viscose, 33% coton et 12% lin.
J'ai choisi pour les grannys de mon sac
un beau ton brique bien contrasté avec le bleu.

Il me fallait trouver un granny aéré qui,
étiré, fasse ressortir le fonds.

Je l'ai trouvé dans un de mes bouquins japonais, 
un "I love knit", ISBN 9784277172172. 
Ce granny a un avantage que j'ai découvert en l'essayant,
il peut être agrandi, réduit, transformé en rectangle,
un demi-carré et un triangle doivent être possibles.
 J'ai donc pu l'adapter à la taille du sac.

Je vous montre la progression

MosaiqueSacBrique

D'abord le sac en toile,
ensuite les deux carrés nine squares et la bande nine squares.
Le tout assemblé, assez informe,
enfilé grossièrement sur le sac, puis épinglé bien tendu,
enfin cousu à petits points sur le pourtour 
et fixé à chaque intersection par un point invisible.
Ne restait à poser que les poignées.
Là, j'ai été très paresseuse,
j'ai acheté des poignées en cuir avec mousquetons.

Le sac complètement terminé :

BriqueTermin_

  Je dois dire qu'à part les poignées, je suis plutôt satisfaite.

Demain, débute un très joli Salon à Nantes, celui-ci

pour_l__amour_du_fil1292502633

auquel je rêvais d'aller.
Et vous savez quoi ? Et bien, je vais y aller.
Car Cavatine m'a très gentiment invitée
à la rejoindre demain à Angers,
d'où nous partirons jeudi pour Nantes,
où nous nous en mettrons plein les mirettes
en essayant de ne pas faire chauffer les cartes bancaires.

Elle est pas belle la vie ?

Bizatous

CatSignature

samedi 12 février 2011

AEF 2011 : comme si vous y étiez

si vous n'avez pas pu y aller je vous invite à une visite gratuite, suivez le guide :

ici

2666894_3775327

vendredi 11 février 2011

Mes folies à l'Aiguille en Fête

Hier jeudi 10 février,  "L'Aiguille en Fête" a ouvert ses portes
et cette année je n'ai pas voulu rater ça
puisque maintenant je marche normalement.

Passons sur la queue interminable pour acheter le billet
qui me permettra d'accéder enfin au Saint des Saints.
Passons également sur la foule qui se pressait
dans les allées et contre les stands,
rendant l'évolution quasi impossible et pénible.
Ceux qui connaissent ce Salon comprendront sans peine pourquoi,
avec des béquilles, j'avais abandonné depuis des années
la simple idée de fréquenter ces lieux.
J'ai donc fait comme tout le monde, j'ai marché sur des pieds,
j'ai bousculé des gens pour passer, tout en m'excusant et en soupirant.

Sachant que je risquais d'être atteinte de "fièvre acheteuse",
j'avais pris peu d'argent liquide, deux chèques et ma carte bancaire.

Dur, dur de résister, mais j'ai tout de même réussi et me suis limitée
à quatre achats "coup de coeur" et sans projet précis en tête.
Puis
je suis repartie, épuisée, mais chargée de mon précieux butin.

SAMARKAND

Six pelotes de Samarkand, la nouvelle laine de HolstGarn,
75% laine, 25% soie, 50 g/287,50 m,  achetées sur le stand de
TissusEnLiberté
sur lequel officiait
Nath, une de nos talentueuses GM

HabuCashmere

Deux minuscules petites pelotes de Habu Cashmere,
100% cashmere, 14 g/167 m, trouvées sur le stand
Habu
(une pelote permet de faire une petite écharpe au tricot)

MADASILK

Cinq pelotes de "Tana" de Madasilk
50% laine, 50% soie, 25g/425m, achetées sur le stand de
Madasilk
 

LivresSalon 

Et deux livres japonais repérés sur le net, trouvés et
achetés sur le stand de
Junku.

Je ne sais pas encore précisément ce que je vais faire de ces merveilles.
Je vais y réfléchir posément, mais je dois avouer que,
dès mon entrée sur le Salon, je suis passée devant le stand
de
Selvedge sur lequel j'ai pu admirer les merveilleuses réalisations de
Sophie Digard, les toucher et... reculer devant les prix !
J'ai malgré tout failli me laisser tenter.
J'ai résisté, certes, mais voir ces beautés m'a donné des idées
de crochet pour mes vacances d'été et a, bien sûr, orienté mes achats.

Bizatous et Bon Week-end

CatSignature

Edit du 12 février 2011 :
Le prix de chacune de ces  merveilleuses pelotes :
Samarkand : 4,50 € - Habu Cashmere : 13,30 € - Madasilk Tana : 8,90 €

Posté par BalCat à 19:15 - 18-Pour mes Granny j'ai choisi ... - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , ,